lundi 9 octobre 2017

« Sissi, impératrice d’Autriche » de Jean des Cars







Synopsis

En 1898, Sissi était assassinée à Genève par un anarchiste italien. Depuis, l'impératrice d'Autriche et reine de Hongrie est devenue un mythe. Souveraine à la beauté légendaire, fantasque et solitaire, elle a inspiré peintres, poètes, psychanalystes, cinéastes. Voici la Sissi historique, cette princesse bavaroise qui, en 1854, épouse l'empereur François-Joseph. A Vienne, on la critique; à Budapest, sous le prénom d'Erszébet, on la vénère, car elle défend le nationalisme magyar contre l'emprise autrichienne. Voyageuse acharnée, Sissi se réfugie aux frontières du non-conformisme, plus lucide que bien des diplomates sur les déchirements balkaniques. Pendant cinq ans, l'enquête de Jean des Cars l'a conduit dans l'ancien empire des Habsbourg à la rencontre des descendants de Sissi, et à la recherche des archives et de souvenirs inédits.


Quelques mots sur l’auteur

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 24 avril 1943
Biographie :

Jean des Cars est un écrivain et journaliste français, fils du second mariage de Guy des Cars, lui aussi journaliste et écrivain.

Journaliste à Paris-Match, puis à Jours de France, il est l'auteur de nombreux ouvrages sur les princes des grandes Maisons d'Europe, et en particulier la famille de François-Joseph Ier d'Autriche et d'Élisabeth de Bavière, dite Sissi.

Il se retrouve en tête des meilleures ventes avec La Saga des Romanov.



Mon avis

Un livre qui relate la véritable histoire d’Elisabeth dite Sissi, l’Impératrice d’Autriche et Reine d’Hongrie.
L’auteur, étant un journaliste, le livre n’est pas romancé et on en apprend beaucoup sur elle ainsi que d’autres grands personnages de l’Histoire tels que Louis II de Bavière, Rodolphe, Napoléon III.

J’ai été très touchée par Sissi prisonnière d’une vie qu’elle n’a pas choisie.

Je retiens d’elle qu’elle était une femme amoureuse, voyageuse et un brin rebelle qui aspirait à une vie plus libre.




« Elle était l’une des femmes les plus attirantes que j’ai connues, une personne unique, extraordinaire et seuls les gens qui l’ont vraiment approchée de près peuvent apprécier sa valeur. Sa vie fut une série de déceptions. Si l’on y réfléchit et si l’on en tient compte, on devra être indulgent » Katharina Schratt



vendredi 8 septembre 2017

"Gabrielle" de Marie Laberge






Synopsis

Réunis dans leur résidence estivale de l'île d'Orléans, non loin de Québec, les Miller et leurs six enfants offrent l'image de l'harmonie et de l'aisance. La crise des années trente les a épargnés. 
Chez eux, le goût du bonheur l'emporte sur les conventions et les préjugés d'une société paroissiale et étouffante. 
Comblée par un mari intelligent et sensuel, Gabrielle aspire a encore plus de liberté, prête à la révolte. La tendre et violente Adélaïde, sa fille, est déchirée entre sa tendresse pour le jeune Florent et sa passion pour l'Irlandais Nic McNally.
Partout, alors que la rumeur de la guerre enfle en Europe, s'annoncent des orages du coeur, des menaces, des trahisons, la maladie. 
Mais rien ne semble pouvoir briser le courage et l'énergie vitale des Miller.



Quelques mots sur l'auteur

Née le 29 novembre 1950 au Québec, Marie Laberge est une auteur dramatique, une comédienne et une metteur en scène dont le travail est reconnu dans le monde entier. 
Depuis son premier roman, Quelques adieux, paru en 1984, Marie Laberge a remporté plusieurs distinctions en France, dont Chevalier des Arts et des Lettres en 1988, puis Officier en 1995. Son ouvrage a par ailleurs obtenu de nombreux prix au Québec comme le Prix des libraires du Québec et le Prix du Grand Public au Salon du livre de Montréal. Elle est également Chevalier de l'ordre du Québec. Marie Laberge a publié 11 romans à ce jour, dont La trilogie Le goût du bonheur, qui s'est vendu à plus de 900 000 exemplaires. 



Mon avis

Tout le long du livre, on s'attache vraiment beaucoup aux personnages. On s'immerge complètement dans les années 30 avec plaisir.
On ressent toutes sortes d'émotion : joie, colère, tristesse, etc.

J'ai donc bien aimé ce livre mais c'est pour moi un peu trop long et la fin m'a déçue.

Je ne lirai donc pas les autres tomes.

mardi 25 juillet 2017

"La tresse" de Laetitia COLOMBANI




Synopsis

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.




Quelques mots sur l'auteur

Lætitia Colombani, née en 1976 à Bordeaux, est une réalisatrice, actrice et scénariste française.


Mon avis

Cela relate la vie de 3 femmes de cultures très différentes. C'est une histoire touchante, très féministe.
Un roman écrit de façon cinématographique.

Ce n'est pas de la grande littérature mais ça reste un beau livre.



vendredi 23 juin 2017

"Troupe 52" de Nick Cutter








Synopsis


Une fois par an, le chef scout Tim Riggs emmène un groupe d’adolescents sur Falstaff Island, en pleine nature canadienne, pour trois jours de camping. Et rien de tel qu’une bonne histoire de fantômes et le crépitement d’un feu de joie pour faire le bonheur de la joyeuse troupe. Mais lorsqu’un individu émacié, qui semble tout droit sorti d’un film d’horreur, débarque sur leur camp, réclamant de la nourriture, le séjour vire au cauchemar. L’homme n’a pas seulement faim. Il est malade. Un malade comme ils n’en ont jamais vu… et dangereux avec ça.
Coupée du reste du monde, la troupe va devoir affronter une situation bien plus terrible que toutes les histoires inventées autour du feu. Pour survivre, ils devront combattre leurs peurs, les éléments, et se confronter à leur pire ennemi, eux-mêmes.
À mi-chemin entre Sa Majesté des mouches et 28 jours plus tard, ce thriller qui a fait pâlir d’angoisse Stephen King en personne vous plongera au cœur des ténèbres, à la frontière de la folie.


Quelques mots sur l'auteur

Nick Cutter est le pseudonyme de l’écrivain canadien Craig Davidson, auteur de De rouille et d’os (Albin Michel), adapté au cinéma par Jacques Audiard, des Bonnes âmes de Sarah Court (Leméac) et de Cataract City (Albin Michel), finaliste au prix Scotiabank Giller. Sous ce nom de plume, l’auteur publie des romans d’horreur. Troupe 52, que l’on a comparé à un croisement entre Sa Majesté des mouches et 28 jours plus tard, est le premier à être traduit en français, il a gagné le prix James Herbert.


Mon avis

Il s'agit d'un livre genre horreur rappelant les 1ers succès de Stephen King.
On trouve aussi un côté thriller psychologique avec les personnages.
C'est vraiment terrifiant, même dégouttant des fois. Il y a aussi du suspens.




samedi 27 mai 2017

"Chanson douce" de Leïla Slimani







Synopsis


Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.


Quelques mots sur l'auteur


Leïla Slimani, née le 3 octobre 1981 à Rabat au Maroc, d'une mère franco-algérienne et d'un père marocain, est une journaliste et écrivaine franco-marocaine.




Mon avis


Roman très sombre, très bien écrit et très haletant! Petit bémol : une fin pas assez peaufiné.
A savoir que ce livre a gagné le prix Goncourt 2016.
Toutefois, c'est un bon thriller psychologique !!



jeudi 4 mai 2017

« La sonate oubliée » de Christiana Moreau




Source : http://www.livraddict.com/



Synopsis


Deux jeunes filles réunies à travers les siècles.Deux coeurs passionnés de musique de liberté.Une ville, Venise, jadis et aujourd’hui.À 17 ans, Lionella, d’origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la petite ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu’au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante.
Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et... une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi.Elle plonge alors dans le destin d’Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l’Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel « le prêtre roux », Antonio Vivaldi, enseignait la musique à ces âmes dévouées.


Quelques mots sur l'auteur


Nationalité : Belgique
Né(e) à : Seraing

Biographie :

Christiana Moreau est une artiste peintre, sculptrice et écrivain.

Après un recueil de poésie, "Poesimage" (2014), "La Sonate oubliée" (2017) est sont premier roman.
Elle vit à Seraing, dans la province de Liège.
Son site: www.christianamoreau.beSon blog : http://christianemoreau.blogspot.fr/
Page Facebook : https://www.facebook.com/christianamoreau/


Mon avis


Un livre, en partie historique sur le thème de la musique remplie d'émotions. On s'attache beaucoup aux personnages. On s'amuse à jongler entre les 2 époques.Très bien écrit.

J'ai donc beaucoup aimé ce livre !!







jeudi 20 avril 2017

La saga manga "Your lie in April" de Naoshi Arakawa



Source : http://www.livraddict.com/




Synopsis


À 11 ans, Kôsei Arima est déjà un virtuose du piano. Formé avec la plus grande sévérité par une mère qui lui inflige d’interminables séances de répétition, il écume inlassablement tous les concours nationaux, où son talent éblouit les juges. Mais le jour où sa mère meurt d’une longue maladie, il perd complètement la faculté de jouer de son instrument : victime d’un blocage psychologique, le jeune garçon n’entend plus le son du piano quand il essaie d’en jouer…
Quelques années plus tard, son chemin croise celui de Kaori, une violoniste dont l’approche de la musique diffère totalement de la sienne. Alors que Kôsei est une véritable machine qui sait restituer les partitions à la perfection, Kaori, elle, préfère s’approprier les œuvres et les réinterpréter à sa manière… La rencontre avec cette jeune fille au caractère explosif va bouleverser les certitudes de Kôsei et redonner un sens à sa vie !



Quelques mots sur l'auteur


Arakawa Naoshi est un mangaka qui n'écrit que des shonens. Il fait ses débuts en 2007.

"Shigatsu wa kimi no uso" ("Your Lie in April") est prépublié entre avril 2011 et février 2015 dans le magazine Monthly Shōnen Magazine et a été compilé en onze volumes reliés en octobre 2014. 

Une adaptation en série télévisée d'animation par le studio A-1 Pictures est diffusée depuis octobre 2014 au Japon dans la case noitaminA de Fuji TV et en simulcast dans les pays francophones sur Wakanim.... 



Mon avis


Il s'agit d'un shonen. C'est une série terminée en 11 tomes.

L'histoire est très touchante vu le terrible deuil qui ronge le jeune pianiste.
On s'attache à certains personnages principaux mais Naori est quelques fois immature. Et j'aime l'univers musical.

Donc, j'ai bien aimé ce manga mais à mes yeux il y a mieux.



vendredi 14 avril 2017

"Une larme m'a sauvée " d'Angèle Lieby et Hervé de Chalendar



Source : http://www.livraddict.com/





Synopsis

Transportées aux urgences de l’hôpital de Strasbourg pour un malaise, Angèle Lieby commence à avoir des difficultés à s’exprimer, puis perd connaissance. On la plonge dans un coma artificiel pour l’intuber. Le quatrième jour, elle ne se réveille pas. Or Angèle est consciente et souffre sans pouvoir réagir. Pour le personnel médical, elle est très vite considérée comme morte. Le miracle : une larme.

Le 25 juillet, jour de l’anniversaire de son mariage, sa fille aperçoit une larme au coin de son oeil. Elle avertit le personnel médical qui rétorque que c’est impossible. Puis Angèle bouge le petit doigt. Commence alors une longue période de rééducation qui va durer presque un an. Un cas exceptionnel pour la science. La maladie d’Angèle est le syndrome de Bickerstaff. Il peut se déclencher après une infection aussi commune qu’une rhinopharyngite… Son cas est exceptionnel pour la science. Il fait l’objet de présentations dans divers congrès de médecine et de recherches. 

En Alsace où elle vit, Angèle a rencontré Hervé de Chalendar, journaliste à l' Alsace. Ému par son histoire, il en a fait le récit dans le quotidien où il travaille et a obtenu le prix Hachette. Ensemble, ils ont décidé d’écrire un livre...


Mon avis

Il s'agit d'une autobiographie.

J'ai trouvé ce livre vraiment bouleversant!
En plus, ça fait réfléchir sur le monde médical et philosopher sur la Vie. Comme quoi, il faut toujours se battre dans la vie.
Et ça se lit très vite.

J'ai donc beaucoup aimé ce livre !


jeudi 6 avril 2017

"Fidèle au poste" d'Amélie Antoine





Synopsis

Mai 2013, Saint-Malo. 
Chloé et Gabriel forment un couple uni. Mais tout bascule lorsque Chloé disparaît brutalement. Gabriel tente alors de continuer à vivre, et il fait la rencontre d’Emma, une photographe venue s'installer dans la ville. 
Mais Chloé s'est-elle véritablement volatilisée ? 
Emma est-elle vraiment celle qu’elle semble être ? 
Et si la réalité n'était pas telle que le jeune veuf la voit ? 

Un roman à trois voix qui ne vous emmène jamais là où vous l’attendez... 

Chloé 
Bien sûr, je n’ai jamais imaginé qu’on en arriverait là. Tout ce que je voulais, c’était une vie un peu au-dessus de celle des autres, un peu plus précieuse, un peu plus lumineuse. Ce n’est pas ce dont on rêve tous ? 

Gabriel 
Finalement, on croit connaître les autres, mais ce n’est qu’une illusion. Et on croit se connaître soi-même, alors qu’à chaque instant, selon les circonstances, selon les personnes qu’on a en face de soi, on est quelqu’un d’autre. 

Emma 
À un moment, la situation m’a échappé, alors que je pensais tout maîtriser. J’ai cru que l’ambition était l’unique moteur valable dans la vie, mais j'ai découvert à quel point je me trompais.



Quelques mots sur l'auteur

Après Combien de temps, un récit autobiographique, Amélie Antoine publie un premier roman étonnant : Fidèle au poste, un thriller psychologique qui a déjà conquis plus de 250 000 lecteurs à travers le monde.
Son second roman, Au nom de quoi, sort d'abord sous le pseudonyme de Dorian Meune. Ce texte-hommage aborde les attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan par le biais de personnages fictifs.

Pour la contacter, rendez-vous sur son site : www.amelie-antoine.com

et sur sa page Facebook : www.facebook.com/AmelieAtn


Mon avis

Dans un 1er temps, on ressent plein d'émotions par rapport au deuil de Gabriel. Ensuite, quand l'histoire prend un grand tournant, il y a du suspens et de la réflexion sur l'amour, l'argent, le jeu.

L'écriture de l'auteur est simple et bien.

J'ai bien aimé mais sans plus. C'est sympa mais pas un grand roman.





mardi 4 avril 2017

"Il ne faut pas parler dans l'ascenseur / Les Âmes traquées" de Martin Michaud



Source : http://www.livraddict.com/




Synopsis


Quand elle se réveille sur un lit d'hôpital, Isabelle Fortin apprend qu'elle a été victime d'un chauffard et sort tout juste du coma. Et pourtant, elle est persuadée d'avoir passé les 24 dernières heures avec un inconnu, Miles. Incapable d'accepter que cette rencontre n'était que le fruit de son imagination, elle va tout faire pour le retrouver... Et s'il ne s'agissait pas que d'un accident ? Et si le chauffeur de la voiture lui voulait du mal ? Y aurait-il un lien entre cette affaire et les meurtres des deux hommes tués exactement de la même manière à une journée d'intervalle ? C'est ce que tente d'élucider le commissaire Victor Lessard, pour faire oublier sa dernière bavure mais aussi pour ne pas penser à l'échec de sa vie familiale. Jusqu'à ce que son propre fils soit mêlé à ses recherches... Une jeune femme lancée à la poursuite d'un homme qui pourrait ne pas exister. Un enquêteur de la police de Montréal sur deux affaires inquiétantes. Un chasseur impitoyable qui pense que chacun doit payer pour ses fautes. Trois destins qui vont se croiser inéluctablement, pour le meilleur et pour le pire...


Quelques mots sur l'auteur

Nationalité : Canada
Né(e) à : Québec , le 05/04/1970
Biographie :

Martin Michaud est un écrivain, musicien, et scénariste québécois, auteur de thriller et de roman policier.

Il a longuement pratiqué le métier d’avocat d’affaires avant de se consacrer pleinement à l’écriture.

Ses quatre premiers polars obtiennent un succès fulgurant, lui valent cinq prix littéraires et d’être reconnu comme le nouveau chef de file des écrivains de romans policiers québécois.

En 2010, "Il ne faut pas parler dans l’ascenseur" est finaliste au Prix Saint-Pacôme, où il remporte le Prix coup de cœur, est finaliste aux Grands Prix littéraires Archambault de la relève et fait partie de la sélection du festival de Cognac, en France.

Salué par la critique, "Sous la surface" se voit attribuer la note parfaite de cinq étoiles par La Presse, figure dans le Top 5 des meilleurs polars de l’année 2013 de La Presse et de plusieurs autres publications.

En 2013, il remporte le Prix Saint-Pacôme du meilleur roman policier pour "Je me souviens".

En 2014, il publie un roman hors série intitulé "S.A.S.H.A." dans le cadre d’un collectif intitulé Vol 459 puis trois nouvelles: "Une longue vie tranquille" (Crimes à la librairie), "Un pépin dans ta pomme" (Des nouvelles du père) ainsi que "Feu rouge" (Revue Zinc).

En parallèle de ses activités de romancier, Michaud adapte ses œuvres pour la télé. Les droits de son roman "Sous la surface" ont été acquis par un producteur pour le cinéma américain.

En 2000, il forme le groupe de rock indépendant francophone m-jeanne, dont il est parolier, guitariste et chanteur.

site officiel: http://www.michaudmartin.com/promo.php



Source : www.editionsfirst.fr/


Mon avis


C'est un thriller policier captivant. Il y a plein de suspens. L'auteur alterne le point de vue du tueur, d'une victime et d'un policier. Très intéressant !


« Puzzle » de Frank Thilliez




Source : http://www.livraddict.com/




Synopsis

Et si on vous demandait de mourir… dans un jeu ?

Ilan et Chloé, deux jeunes gens spécialistes des chasses au trésor ont rêvé des années durant de participer à la partie ultime, d’un jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, dont on ne connaît pas l’entrée, et dont on ne sait même pas s’il existe. Mais dont on connaît le nom : Paranoïa.
Lorsqu’un an après leur rupture Chloé réapparaît dans la vie d’Illan en lui annonçant qu’elle sait comment jouer, ce dernier a totalement rompu avec l’univers des jeux, et vit isolé dans la maison de ses parents disparus en mer. Officiellement morts, mais Ilan est persuadé qu’ils ont été enlevés à cause de leurs recherches scientifiques. Après avoir refusé l’aventure, Illan cède alors que Chloé lui fait part de la rumeur : le gagnant remporterait 300 000 euros.
Après un premier jeu de pistes dans Paris, les deux amis sont enfin sélectionnés. C’est alors qu’ils découvrent la règle numéro 1 : « Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. », rapidement suivie, à leur arrivée sur les lieux du jeu - un gigantesque bâtiment isolé en pleine montagne appelé Complexe psychiatrique de Swanessong – de la règle numéro 2 : « L’un d’entre vous va mourir. »
Quand les joueurs découvrent le premier cadavre, quand Illan retrouve dans le jeu des informations liées à la disparition de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à faire…
Et Paranoia peut alors réellement commencer…


Quelques mots sur l’auteur

Franck Thilliez est l’auteur de plus d’une dizaine de romans, parmi lesquels Atomka, Le Syndrome E et, plus récemment, Pandemia. Lauréat du prix Étoiles du Parisien-Aujourd’hui en France pour le meilleur polar 2014 avec Angor, il confirme sa place de pilier du thriller français et continue d’alterner one-shots et enquêtes menées par son couple phare Lucie Henebelle/Franck Sharko.

Adapté au cinéma pour La Chambre des morts (prix SNCF du polar français), Franck Thilliez est aussi scénariste.

En 2016, le Palais de Tokyo lui commande une nouvelle, publiée chez Fleuve Éditions, dans le cadre de l’exposition « Double Je ».

Ses livres sont traduits dans le monde entier.


Mon avis

C’est un livre très haletant. On y trouve beaucoup de suspens, de mystère. Aussi, c’est très psychologique voire paranoïaque, on se demande des fois ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas.

J’ai découvert depuis peu cet auteur. J’adore !!



« Autremonde : La Genèse : tome 7 » de Maxime Chattam



Source : http://www.livraddict.com/



Synopsis

Traqués par l'empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s'emparer du dernier Cœur de la Terre avant qu'il ne soit détruit. Mais le monde souterrain qu'ils découvrent ne grouille pas seulement de dangers. Il recèle d'incroyables révélations.
La guerre est proche. Les sacrifices nécessaires.
L'ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s'achève et livre enfin tous ses secrets.


Quelques mots sur l’auteur

Nationalité : France
Né(e) à : Herblay, Val-d'Oise , le 19/02/1976
Biographie :

Maxime Chattam, nom d'auteur de Maxime Drouot, est un romancier français, spécialisé dans le roman policier.

Au cours de son enfance, le jeune Maxime fait de fréquents séjours aux États-Unis: sa première destination en 1987 est Portland dans l'Oregon, ville qui lui inspirera son premier thriller ("Le 5ème règne", 1999). Rêvant d'abord d'être comédien, il suit le Cours Simon, devient figurant dans un spectacle de Robert Hossein et joue dans plusieurs téléfilms.

Il fait plusieurs petits boulots et reprend ses études de Lettres modernes. Pour se faire connaître du milieu du livre, il devient vendeur de romans policiers à la FNAC.

Il suit une formation de criminologie pendant un an où il étudie la psychiatrie criminelle, la police technique et scientifique et la médecine légale. Il assiste même à des autopsies et rencontre des spécialistes pour préparer son roman.

Toujours libraire, il consacre ses week-ends à son projet de thriller. Il rédige "L'âme du mal" en 2001, qui est publié l'année suivante chez Michel Lafon. Ce roman devient le premier volet de la "Trilogie du mal," suivi de "In Tenebris" et "Maléfices."

Maxime Chattam est membre du collectif d'artistes La Ligue de l'Imaginaire.

Il est marié à l'animatrice Faustine Bollaert depuis le 31 août 2012 et papa d'une petite fille, Abbie, née le 18 juillet 2013. Il a aussi un petit garçon, Peter, né le 24 juillet 2015.

Le Cinquième Règne est publié bien plus tard, en 2003, sous le pseudonyme de Maxime Williams.


Mon avis

Il s’agit du dernier tome de la saga. L’histoire est palpitante. Il y a encore beaucoup de rebondissements.

Ce fut alors un super final ! J’ai vraiment adoré cette série !

Toutefois, c’est bien que ça soit le dernier tome car ça commençait à tirer un peu sur les longueurs.



mardi 3 janvier 2017

La saga manga "A Silent Voice" d'Yoshitoki Oima







Synopsis


Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible. Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes... jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable...

Quelques mots sur l'auteur


Nationalité : Japon
Né(e) le : 15/03/1989

Biographie :

Yoshitoki Oima est une jeune mangaka

N'appréciant pas trop l'école, elle préfère dessiner.
En 2008, elle participe à un concours de jeunes auteurs organisé par Kodansha, elle n'a alors que 19 ans quand elle remporte le 1er prix avec "A Silent Voice", un manga aux thématiques singulières et difficiles : le handicap et l’ijime (brimades dans le milieu scolaire).
Si elle n’a pas de handicap particulier, l'auteur a été sensibilisée très tôt à ces sujets grâce à sa mère, interprète en langue des signes qui l’aide dans la manière de représenter les échanges muets des personnages de "A Silent Voice".

Ses œuvres :
Koe no Katachi (A Silent Voice) 2013.
Mardock Scramble 2009.


Mon avis


Une jeune fille soude muette subit les moqueries, brimades de ses camarades de classe. Plus tard, Shoya, une d'elles, veut la retrouver car il ressent désormais beaucoup de culpabilité.

Il s'agit d'un manga "shonen" terminé en 7 volumes.

C'est une histoire très émouvante, touchante sur le handicap, le harcèlement scolaire mais aussi une belle histoire d'amitié. D'autant que de nouveaux personnages viennent s'ajouter ensuite.
On s'attache beaucoup aux personnages principaux, même à Shoya car on le voir mûrir, se remettre en question.
Même si j'attendais un petit quelque chose en plus à la fin, c'est tout de même une belle fin puisqu'elle est un peu ouverte sur leur avenir.
J'ai donc adoré cette série !!